Direction d’entreprise : l’ouvrage de l’année  » La Trahison des Chefs » par G.BIGOT

Cet ouvrage est révolutionnaire dans le cadre de la direction d’une entreprise ! …

« La Trahison des Chefs  » par Guillaume BIGOT- Editions Fayard- Février 2013

Cet ouvrage est révolutionnaire dans le cadre de la direction d’une entreprise !

L’auteur a l’intelligence du cœur de parler quelque peu de son passé de ses « brisures personnelles » et ainsi indique au lecteur que son analyse du « chef » n’est pas une compilation de pensées d’autres auteurs, mais bien une analyse personnelle de la problématique.

C’est, selon moi, la force de l’ouvrage …

Il ne s’agit pas d’une sorte de croisade contre les déviances de grands patrons.
Le discours est certes, sans complaisance, mais la démonstration est remarquable !
Inutile de résumer l’ouvrage en quelques lignes, il est un tout et d’aucun devra le lire et se forger sa propre opinion.

Une conclusion générale est que le management a, par des codifications trop nombreuses, rigidifié la direction d’entreprise et que l’individualisme des chefs a « spolié » l’intérêt général, pourtant un principe général du droit, consacré par le préambule de la constitution de la 5° république en France.
Un bon manager doit donc être cultivé, avoir acquis des connaissances académiques mais être aussi, un homme/une femme, de terrain.

Le chef commande, dirige …. « grandit » à l’aide de ses équipes et doit faire partager à tous le fruit de son expansion de manière équitable.

Le licenciement n’est pas un moyen de réduire les charges d’une structure mais est un échec personnel de la gouvernance d’entreprise !

Diriger, c’est commander à des individualités.

La difficulté de diriger résulte, également, des attentes de chacun des collaborateurs, qui peuvent parfois être injustes …
Guillaume BIGOT a fait un constat quelque peu « affligeant » de la situation actuelle de la direction des grandes entreprises mais et à partir de la page 241 et du neuvième chapitre, l’auteur tente de présenter des solutions et rassure sur la possibilité d’inverser la tendance.

Le lecteur restera « un peu sur sa faim » et le grand défit de Guillaume BIGOT sera, dans un avenir que l’on espère très proche, de conceptualiser sans rigidité sa vision humaniste et réaliste de la direction d’entreprise.

DONC VIVEMENT LA SUITE !!!!!!!!!!!

Partager sur les réseaux sociaux :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn